Chypre: l’inquiétant «voyage à Varosha» de Recep Tayyip Erdogan

Recep Tayyip Erdogan, le président turc.

Recep Tayyip Erdogan, le président turc.

Le Conseil de sécurité des Nations unies a condamné, vendredi dernier dans une déclaration, le projet de réouverture partielle par la Turquie et les Chypriotes turcs de la station balnéaire de Varosha et réclamé le retrait immédiat de cette mesure.

Ceux qui croyaient en avoir fini avec les provocations de Recep Tayyip Erdogan, qui avait récemment exprimé son désir de renouer le contact avec l'Union européenne et les Etats-Unis en ont été pour leur frais. La présence du président turc aux célébrations de commémoration du 47e anniversaire de l'occupation de la partie nord de l'île de Chypre par son pays n'a pas été des plus discrètes.

La visite de l'homme fort d'Ankara à Famagouste, présentée comme la capitale de la République de Chypre du Nord (RTCN), Etat reconnu par la seule Turquie, s'est doublée en effet de l'annonce par les autorités locales de la réouverture...

Explorez...

Ajouter un commentaire