Elargissement: Paris insiste – pas de négociation avec l’Albanie et la Macédoine du Nord sans réforme du processus

Andrey Plenkovich, le Premier ministre de la Croatie et Edi Rama le Premier ministre de l'Albanie.

Andrey Plenkovich, le Premier ministre de la Croatie et Edi Rama le Premier ministre de l'Albanie.

La secrétaire d'Etat aux Affaires européennes a présenté mardi à ses homologues des Vingt-Sept un « non paper » (document de travail officieux) sur la réforme du processus d'adhésion à l'Union européenne. De nombreux pays sont favorables à une révision de la méthodologie, sans pour autant en faire un préalable à de nouvelles négociations, contrairement à la France. Les chefs d'Etat et de Gouvernement reviendront au printemps sur la question, lors du Sommet UE-Balkans des 6 et 7 mai de Zagreb.

Faire bouger les lignes, quitte à s'attirer des critiques acerbes. Fidèle à cette ligne disruptive, Emmanuel Macron continue de secouer ses partenaires européens à grands coups de déclarations iconoclastes, sur l'OTAN, les finances publiques ou l'élargissement. « Le risque face aux difficultés est qu'il ne se passe rien, qu'on ait un encéphalogramme plat ; le fait qu'il y ait des...

Explorez...

Ajouter un commentaire