Étape politique pendant les vacances grecques de Bruno Le Maire

Le ministre des Finances est venu soutenir, à Athènes, le nouveau chef du gouvernement conservateur.

Alors que la Vouli, le Parlement grec, vient de fermer pour une pause estivale de quinze jours, c'est dans un climat très détendu, et sur la route de ses propres vacances, que Bruno Le Maire a été reçu vendredi à Athènes par Kyriakos Mitsotakis. Dans un français parfait, le premier ministre grec, nouvellement élu, successeur d'Alexis Tsipras, a voulu échanger avec le ministre français des Finances autour de l'avenir de la zone euro et du renforcement des relations économiques bilatérales. Ce «très bon entretien», comme l'a qualifié le ministre français sur les réseaux sociaux, a aussi été l'occasion de rappeler le soutien indéfectible de la France à la Grèce.

» LIRE AUSSI - De Tsipras à Mitsotakis, la Grèce est loin, très loin d'être tirée d'affaire

«Un an après la sortie de la Grèce de son programme, nous restons à ses ­côtés et continuons à la soutenir.»

Bruno Le Maire

Après huit années de crise, ponctuées de cures d'austérité, les Grecs ont perdu près d'un quart de leur PIB, le chômage commence seulement à...

Explorez...

Ajouter un commentaire