L’avenir de Chypre se joue à Crans-Montana

Espen Barth Eide, envoyé spécial de l'ONU aux négociations sur Chypre. Image: Keystone

Espen Barth Eide, envoyé spécial de l'ONU aux négociations sur Chypre. Image: Keystone

C'est parce qu'elles sont sur le point de toucher au but que les nouvelles négociations sur Chypre qui démarrent ce mercredi à Crans-Montana s'annoncent difficiles. Lors d'une conférence de presse, Espen Barth Eide, l'envoyé spécial de l'ONU, a prévenu qu'il n'y avait «pas de garantie de succès». Des propos qui douchent un peu les espoirs qui s'étaient fait jour ces dernières semaines. Si ce n'est pas pour cette fois-ci, ce sera pour la prochaine, laisse entendre le diplomate norvégien. Le document de travail que l'ONU a tendu aux deux parties avant la reprise des pourparlers a été refusé. Il jetait les bases d'un accord intérimaire. Trop prématuré, ont estimé les principales parties. Pour autant, rien ne semble perdu.

Les présidents chypriote, Nicos Anastasiades, et chypriote turc, Mustafa Akinci, doivent reprendre leurs entretiens là où ils s'étaient...

Explorez...

Ajouter un commentaire

Ça pourrait aussi vous intéresser...