La Grèce réclame un allègement de sa dette

A Athènes.

A Athènes.

Maintenant qu'Athènes a «rempli ses obligations» avec de nouvelles mesures d'austérité, la Grèce presse ses créanciers de l'Union Européenne et du Fonds Monétaire International (FMI) d'adopter des mesures d'allègement de la dette.

«Notre pays, en adoptant de nouvelles mesures au Parlement grec a totalement rempli ses obligations et à temps», a déclaré le ministre grec des Finances Euclide Tsakalotos dans un communiqué cité par l'agence ANA. «Il n'y a plus d'excuses pour tergiverser encore sur la question de l'allègement de la dette». Ces nouvelles mesures totalisent 4,9 milliards d'euros d'économies.

Les créanciers les ont réclamées pour débloquer une tranche de 7 milliards d'euros de prêts internationaux - qui serviront notamment à rembourser 4 milliards d'euros à la Banque centrale européenne (BCE) le 20 juillet et 2 milliards à des investisseurs privés. La Grèce espère que ces prêts seront débloqués ce lundi, lors d'une réunion des ministres des Finances de la zone euro à Bruxelles. La acteurs de cette réunion pourraient aussi prendre des engagements clairs sur des mesures facilitant le remboursement de la dette publique grecque (179%...

Explorez...

Ajouter un commentaire