Heurts entre la police et les migrants à la frontière entre la Grèce et la Macédoine

Des migrants tentent de forcer la barrière qui sépare la Grèce de la Macédoine, le 29 février.

Des migrants tentent de forcer la barrière qui sépare la Grèce de la Macédoine, le 29 février.

Dans l'impasse, les migrants bloqués à la frontière entre la Grèce et la Macédoine tentent le passage en force. Après avoir enfoncé le cordon policier grec, environ trois cents Irakiens et Syriens ont tenté, lundi 29 février, de détruire les barbelés marquant la frontière avec la Macédoine, selon un journaliste de l'Agence France-Presse sur place. La police macédonienne a riposté en tirant des gaz lacrymogènes, les empêchant de passer.

La Macédoine est le premier pays sur la route des Balkans. Celle-ci est empruntée par les migrants qui arrivent sur les îles grecques en provenance des côtes turques et qui veulent se rendre dans les pays d'Europe centrale et du Nord.

Mais la semaine dernière, des restrictions de circulation ont été imposées par l'Autriche, la Croatie, la Slovénie, membres de l'Union européenne, ainsi que par la Macédoine et la Serbie, qui ont limité le nombre de migrants autorisés sur leurs territoires. La Grèce a averti que près de soixante-dix mille personnes risquaient d'être bloquées dans le pays en mars. En une semaine, près de vingt-deux mille personnes se sont entassées du côté grec.

« Xénophobie » croissante

Pendant toute...

Explorez...

Ajouter un commentaire

Ça pourrait aussi vous intéresser...