Mario Draghi fait monter encore la pression sur la Grèce

Mario Draghi. Crédits photo : NICHOLAS KAMM/AFP

Mario Draghi. Crédits photo : NICHOLAS KAMM/AFP

La Grèce se retrouvait pressée de toutes parts samedi de présenter son programme de mesures budgétaires qui lui permettront de continuer à recevoir l'aide internationale dont elle a besoin pour ne pas faire défaut sur sa dette. La solution à la crise actuelle «est dans les mains du gouvernement grec», a assuré Mario Draghi, le président de la Banque centrale européenne (BCE) à Washington lors des assemblées semi-annuelles du FMI et de la Banque mondiale. Mais «il faut beaucoup plus de travail et c'est urgent», a-t-il lancé, alors que l'impatience se manifestait aussi chez plusieurs grands argentiers, mêmes non-européens.

«Il n'y a pas de temps à perdre» et «il faut redoubler d'efforts», a averti le secrétaire au Trésor américain Jacob Lew lors de ces mêmes assemblées. «La validité du programme (de réformes) doit être claire», a-t-il ajouté avant d'avertir: «L'Europe n'a pas besoin d'une nouvelle crise». Le ministre grec des Finances, Yanis Varoufakis, présent à Washington pour ces assemblées, s'est borné à répéter en public les thèmes du gouvernement de gauche radicale Syriza, arrivé au pouvoir en janvier et qui est revenu sur les engagements du programme précédent qui...

Explorez...

Ajouter un commentaire

Ça pourrait aussi vous intéresser...