La BCE demande à la Grèce "beaucoup plus de travail"

Le président de la BCE Mario Draghi a assuré que la réponse à la crise en Grèce était "dans les mains du gouvernement grec", ajoutant : "il faut beaucoup plus de travail et c'est urgent".
"Nous voulons tous que la Grèce réussisse" à sortir de la crise, a-t-il dit à Washington lors des assemblées semi-annuelles du FMI et de la Banque mondiale, indiquant toutefois que la zone euro était "mieux équipée qu'en 2012, 2011, 2010" si la situation devait empirer.
"Il n'y a pas de temps à perdre" et "il faut redoubler d'efforts", a averti le secrétaire au Trésor américain Jacob Lew lors de ces mêmes assemblées à Washington. "La validité du programme (de réformes) doit être claire", a-t-il ajouté avant d'avertir: "L'Europe n'a pas besoin d'une nouvelle crise".
Le ministre grec des Finances, Yanis Varoufakis, présent à Washington pour ces assemblées, s'est borné à répéter en public les thèmes du gouvernement de gauche radicale Syriza, arrivé au pouvoir en janvier et qui est revenu sur les engagements du programme précédent qui visait à remettre la Grèce sur les rails de l'orthodoxie budgétaire souhaitée par ses partenaires.
Mais Mario Draghi a demandé samedi des réformes ...

Explorez...

Ajouter un commentaire