Zoé Konstantopoulou

Contenus relatifs à Zoé Konstantopoulou

La vice-ministre grecque des Finances jette l'éponge

Nadia Valavani, ici en janvier dernier, jette l'éponge et quitte le gouvernement Tsipras. Image: Keystone

La vice-ministre grecque des Finances Nadia Valavani a annoncé mercredi 15 juillet, dans une lettre adressée au Premier ministre Alexis Tsipras, qu'elle démissionnait du gouvernement. Elle estime que les mesures d'austérité engageront le pays sur une voie mortifère.

Grèce: le Parlement soutient les propositions de Tsipras

Le Parlement grec a donné cette nuit son feu vert à la proposition d'accord soumise aux créanciers du pays par le gouvernement d'Alexis Tsipras, qui a cependant enregistré les défections de plusieurs députés de son parti.

Alexis Tsipras rejoint la manifestation du «non» au référendum

A deux jours d'un référendum crucial pour le sort de la Grèce et de la zone euro, le Premier ministre a rejoint le rassemblement des partisans du «non» en début de soirée, fendant la foule de plus de 25'000 personnes amassée devant le Parlement à Athènes.

7 000 manifestants contre l'austérité à Athènes

A la veille d'un nouveau sommet de l'Eurogroupe pour tenter de statuer sur le sort de la Grèce, plus de 7 000 personnes se sont rassemblées, selon la police grecque, dans le centre d'Athènes, pour protester contre la politique d'austérité en Grèce, dimanche 21 juin.

Grèce : un audit recommande de ne pas payer la dette, jugée «illégale»

Le Premier ministre grec Alexis Tsipras devant le Parlement, le 16 juin 2015 (Photo Louisa Gouliamaki. AFP)

En pleine angoisse mondiale sur les conséquences d'un possible défaut de paiement d'Athènes, un audit commandé en avril par la présidente du Parlement grec, réalisé par des experts internationaux, conclut ce jeudi que «la Grèce ne devrait pas payer cette dette illégale, illégitime et odieuse

Grèce : le rapport sur la dette est une arme utile pour Athènes

Le parlement grec a entendu les première conclusions du comité sur la vérité de la dette

« Nous sommes parvenus à la conclusion que la Grèce ne doit pas payer sa dette parce qu'elle est illégale, illégitime et odieuse. » C'est la principale conclusion du rapport préliminaire du Comité pour la vérité sur la dette mis en place en avril 2015 par la présidente du parlement grec,

Grèce : que va faire la commission de "vérité sur la dette publique" ?

Quelle est la légitimité et la légalité de la dette grecque ? Une commission devra y répondre. (Crédits : REUTERS/Yannis Behrakis)

Samedi 4 avril, la présidente du parlement hellénique, la Vouli, Zoé Konstantopoulou a établi une « commission de vérité sur la dette grecque. » Cette commission n'est pas une commission parlementaire, composée de députés, comme celle sur les conditions du mémorandum de 2010 qui a été mis en plac

Berlin juge "stupides" les exigences chiffrées par Athènes

Le ministre allemand de l'Economie Sigmar Gabriel a qualifié mardi de "stupides" les nouvelles estimations de la Grèce concernant les réparations réclamées à Berlin au titre de la Seconde guerre mondiale, soit 278,7 milliards d'euros. "Honnêtement, je trouve ça stupide", a déclaré M.

Pages