Grèce : le rapport sur la dette est une arme utile pour Athènes

Le parlement grec a entendu les première conclusions du comité sur la vérité de la dette

Le parlement grec a entendu les première conclusions du comité sur la vérité de la dette

« Nous sommes parvenus à la conclusion que la Grèce ne doit pas payer sa dette parce qu'elle est illégale, illégitime et odieuse. » C'est la principale conclusion du rapport préliminaire du Comité pour la vérité sur la dette mis en place en avril 2015 par la présidente du parlement grec, Zoé Konstantopoulou. Ce rapport préliminaire sera connu dans le détail ce jeudi 18 juin, mais le comité en a présenté dès mercredi les principales conclusions. Des conclusions particulièrement inquiétantes pour les créanciers.

La déconstruction du storytelling européen

Le Comité apporte en effet une déconstruction en règle du storytelling européen sur la Grèce depuis 2010. Rappelons rapidement ce dernier. Le pays a vécu jusqu'en 2009 dans une sorte d'indolence coupable jusqu'à ce que les marchés, censeurs justes et impitoyables, réveillent les Hellènes et les appellent à expier leurs fautes. Le FMI et les Européens sont alors venus au secours des Grecs avec bienveillance, en leur prêtant les sommes nécessaires à leur sauvetage, mais, évidemment, en leur imposant, pour leur propre bien, des « réformes » destinées à les protéger, à l'avenir, de telles crises. Le Comité...

Explorez...
Ville: 
Pays: 

Ajouter un commentaire