Mme Bakoyannis plaide les causes grecques devant Hillary Clinton

Dora Bakoyannis reçue par Hillary Clinton

La ministre des Affaires étrangères, Dora Bakoyannis, a été reçue mercredi par la secrétaire d'Etat américain, Hillary Clinton qui a fait part de sa joie "d'accueillir une amie à Washington et au département d'Etat américain", mais l'amie américaine a laissé seule la ministre grec expliquer à la presse la teneur de leurs entretiens.

"Ce n'est pas une inconnue ni pour la ville ni pour le département d'Etat et c'est un honneur pour moi de la recevoir dans le cadre de mes nouvelles fonctions", a dit Mme Clinton avant de se retirer pour une demi-heure d'entretien puis de laisser Mme Bakoyannis aux soins du sous-secrétaire d'Etat adjoint, William Burns, et du secrétaire d'Etat adjoint, James Steinberg.

Mme Bakoyannis, a déclaré être particulièrement satisfaite après sa rencontre avec son homologue américaine, où elle y voit "le début d'une nouvelle collaboration entre les deux pays, marquée par leur volonté commune de resserrer leurs relations stratégiques".

Dans des déclarations à la suite d'un déjeuner de travail avec le sous-secrétaire adjoint au département d'Etat, William Burns, et la rencontre qui a suivi avec le secrétaire d'Etat adjoint, James Steinberg, Mme Bakoyannis a parlé de "rencontres positives qui ont eu lieu dans une très bonne ambiance, non pas dans une langue diplomatique mais de manière substantielle".

Le chef de la diplomatie a informé par ailleurs du contenu de ses entretiens ayant concerné "une grande gamme de questions intéressant en premier la Grèce", telles que les relations greco-turques et UE-Turquie, la question chypriote, mais aussi d'autres questions d'intérêt plus général, telles que le Moyen Orient, et en raison de la présidence grecque de l'OSCE, le Caucase et "les concertations que nous espérons commenceront en Russie".

En conclusion de ses entretiens, le chef de la diplomatie grecque a dit : "Mme Clinton a été très claire. Elle a parlé d'une relation d'importance stratégique dont seront chargés des groupes de travail très précis, qui examineront et discuteront de certaines questions intéressant les deux pays. Mme Clinton a proposé de la part des Etats-Unis l'élargissement de cette relation stratégique et coopération sur des questions spéciales, des questions concernant les Balkans et le Moyen Orient et celles dont s'occupe l'OSCE".

Mme Bakoyannis présentera par ailleurs vendredi après-midi les priorités de la présidence grecque de l'OSCE au Conseil de sécurité des Nations unies

La ministre grecque, qui devrait quitter Washington pour New York mercredi soir, est attendue de souligner le rôle et l'importance de l'organisation dans la gestion des crises.

Dans l'agenda de Mme Bakoyannis à New York est prévu également un entretien avec le médiateur de l'ONU pour la FYROM, Matthew Nimetz.

i-GR/ANA-MPA

Total de votes : 0

Ajouter un commentaire