Conseil de l’Europe : Bakoyannis plaide en faveur des droits de l'Homme et du dialogue entre cultures

bakoyanni davis

Le ministre des Affaires étrangères, Dora Bakoyannis, est intervenu en faveur de la protection des droits de l'Homme et du dialogue entre cultures, prenant la parole vendredi à Strasbourg à la 116e Rencontre des ministres des Affaires étrangères du Conseil de l'Europe (CdE), qui coïncide avec la fin de l'exercice de la présidence roumaine, la Russie prenant la relève. Dora Bakoyannis recevra, par ailleurs, pour son action à la tête de la Mairie d'Athènes, le prix "Jean-Luc Chartier" de l'Académie française des Sports, mardi 23 mai à Paris, lors d'une cérémonie spéciale à l'Assemblée nationale.

"Nous pouvons puiser des exemples à partir de ce que nous avons réussi jusqu'à présent pour progresser dans nos prochains objectifs. Le principal enjeu que nous avons est d'harmoniser notre vision et les intérêts des 46 Etats souverains dans un ensemble cohésif et dynamique", a souligné Mme Bakoyannis, notant que le Conseil de l'Europe traverse une période cruciale, s'étant donné comme objectif de redéfinir son rôle au sein de la construction européenne.

Le ministre a fait mention tout particulièrement au rapport du Premier ministre luxembourgeois, Jean-Claude Juncker, sur les relations UE-CdE présenté à la précédente assemblée parlementaire du CdE, suggérant que ce rapport pourrait constituer une source d'inspiration et de références pour les droits de l'Homme en Europe et aboutir à des reformes fonctionnelles.

Mme Bakoyannis a souligné que "la Grèce attache une grande importance au renforcement du système de protection des droits de l'Homme, à la mise en oeuvre efficace de la Convention européenne des droits de l'Homme au plan national et au plan européen".

Le ministre a estimé par ailleurs que la mise en vigueur du Protocole 14, prévoyant la reforme de la Cour européenne des droits de l'Homme, est un événement "d'importance capitale", déclarant espérer que "les 8 Etats-membres restants feront tout pour ratifier le Protocole le plus rapidement possible".

Abordant la 2e partie de son allocution, Mme Bakoyannis a appelé à un élargissement de la coopération et du dialogue entre régions et cultures, un chapitre sur le lequel le CdE peut jouer un rôle d'importance en vue de la stabilité et de la prospérité économique entre les Etats-membres et leurs voisins.

"La Grèce", a dit le ministre, "a toujours considèré le dialogue entre les cultures comme étant l'un des meilleurs moyens pour promouvoir la tolérance et la compréhension entre les diverses cultures, le moyen permettant de prévoir les tensions et crises".

Enfin, concernant les initiatives du CdE pour l'Europe du Sud-Est, le ministre a dit que la Grèce apprécie beaucoup les efforts de promotion des "itinéraires culturels", associant le patrimoine culturel d'une part avec d'autre part le développement économique et le tourisme.

Mme Bakoyannis a conclu en rappelant qu'il y a deux semaines, la présidence grecque annuelle du Processus de Coopération de l'Europe du Sud-Est avait pris fin, l'un de ses objectifs prioritaires ayant été la contribution constructive du facteur local dans les questions politiques fondamentales qui influencent notre voisinage.

i-GR/ANA-MPA

Total de votes : 0

Ajouter un commentaire