Confinement : une Française arrêtée pour avoir organisé une fête privée en Grèce

Elle était avec 13 autres étudiants français. Sergey Novikov / stock.adobe.com

Elle était avec 13 autres étudiants français. Sergey Novikov / stock.adobe.com

Une Française de 21 ans a été interpellée et poursuivie en justice mardi 16 mars pour avoir organisé une fête avec 13 autres étudiants français dans un appartement de Thessalonique, en Grèce, malgré le confinement, a indiqué une source policière.

Mardi à l'aube, la police a fait irruption dans un appartement après avoir été avertie par des locataires de l'immeuble qui protestaient contre la « », selon la même source. Lors de l'intervention de la police, quatorze étudiants français, en séjour en Grèce dans le cadre du programme européen Erasmus, ont tenté de se cacher sous les lits, les canapés, dans des armoires et sur le balcon, selon la télévision publique ERT. Mais la police les a découverts, a arrêté la locataire de l'appartement, une étudiante française de 21 ans, qui s'est vu infliger une amende de 3000 euros en tant qu'organisatrice de la fête.

Le parquet a ouvert mardi des poursuites pénales à son encontre pour violation des règles sur les risques de « » avant de la relâcher. Elle encourt une peine de cinq ans de prison. Des amendes de 300 euros ont été également infligées à ses 13 camarades, dont la majorité étudie le droit.

En confinement strict...

Explorez...
Pays: 

Commentaires

Photo de Alepou

On vit dans une période d`esclavage  et aujourd’hui la Grèce fête sa "liberté" ( guerre d' indépendance)  quelle ironie!

comparaison idiote - quand on ne respecte pas la loi ce n'est pas de l'esclavage c'est être hors la loi!

C'est d'autant plus lamentable que cette personne ne respecte pas son pays d'acueil, d'autant plus qu'elle fait du droit.

Ajouter un commentaire