Un écrivain turco-arménien expulsé de Grèce a rejoint la France

L'entrée du nouveau RIC (centre d'accueil et d'identification) polyvalent financé par l'UE pour les migrants sur l'île de Samos. LOUISA GOULIAMAKI / AFP

L'entrée du nouveau RIC (centre d'accueil et d'identification) polyvalent financé par l'UE pour les migrants sur l'île de Samos. LOUISA GOULIAMAKI / AFP

L'écrivain et linguiste turco-arménien Sevan Nisanyan, arrêté fin décembre sur l'île grecque de Samos et invité depuis à quitter la Grèce, a annoncé dimanche sur sa page Facebook avoir rejoint Paris avant de poursuivre vers l'Arménie.

«Les Deux Magots à côté», a-t-il posté dimanche en référence au célèbre café parisien, après avoir déjà publié une photo de lui samedi à l'Opéra de Paris. «J'ai quitté la Grèce, un autre Etat policier dément (...) Serai à Paris brièvement, ensuite en Arménie un certain temps», avait-il tweeté jeudi.

Recherché par la Turquie après s'être évadé de prison, Sevan Nisanyan, 66 ans, avait rejoint l'île de Samos en 2017 où il vivait avec un permis de séjour temporaire. Il avait été condamné et emprisonné en Turquie en 2014 après avoir été accusé dans une affaire de construction illégale qu'il estime être une punition pour ses opinions politiques.

En 2012, il avait déjà été condamné en Turquie pour blasphème sur un blog défendant un film anti-islam qui ridiculisait le prophète Mahomet et avait déclenché des protestations de colère à travers le monde. Sevan Nisanyan avait été arrêté le 30 décembre à Samos après que...

Explorez...

Ajouter un commentaire