En réponse à la Turquie, les Etats-Unis rejettent une solution à deux Etats pour Chypre

Les Etats-Unis rejettent toute solution à deux Etats pour Chypre, poussée ces derniers jours par le président turc Recep Tayyip Erdogan, a affirmé mercredi la numéro trois de la diplomatie américaine Victoria Nuland.

Priée de dire, lors d'une audition parlementaire, si le gouvernement américain rejetait sans ambiguïtés une telle option, elle a répondu: «oui, absolument». «Nous pensons que seul un processus mené par les Chypriotes, bizonal et bicommunautaire, peut apporter la paix et la stabilité à Chypre», a-t-elle insisté.

Lire aussi: Les espoirs anéantis d'une réunification de Chypre

Lors d'une visite à Chypre-nord mardi, le président turc Recep Tayyip Erdogan a notamment estimé que «nul progrès dans les négociations ne (pouvait) être fait sans accepter qu'il y ait deux peuples et deux Etats» dans l'île, divisée entre la République de Chypre - membre de l'Union européenne - qui exerce son autorité au sud, et la République turque de Chypre-Nord (RTCN) autoproclamée en 1983, uniquement reconnue par Ankara.

Le président turc a aussi annoncé la poursuite de la réouverture de Varosha, ville fantôme symbole de la division de l'île...

Explorez...

Ajouter un commentaire

Ça pourrait aussi vous intéresser...