Prisons : le Conseil de l'Europe appelle la Grèce à agir d'urgence

Une «pratique courante» des mauvais traitements policiers, des conditions de détention qui constituent souvent un «affront à la dignité humaine»: le Comité pour la prévention de la torture du Conseil de l'Europe appelle la Grèce à agir d'urgence.

Dans un rapport rendu public ce jeudi, le Comité pour la prévention de la torture et des peines ou traitements inhumains ou dégradants (CPT) du Conseil de l'Europe tance Athènes et lui demande de «remédier aux problèmes structurels qui ont notamment provoqué les mauvais traitements persistants des détenus, la surpopulation carcérale et les pénuries de personnel».

Le CPT reconnaît que quelques améliorations ont eu lieu depuis sa dernière visite en 2015, mais a constaté la persistance de nombreux problèmes fondamentaux. Face à des mauvais traitements policiers qui demeurent «une pratique courante dans toute la Grèce», son rapport appelle les autorités à mettre en place un système d'enquête efficace sur ces accusations et à les punir.

7 personnes dans 9,5 m2

Surpopulation carcérale avec des taux d'occupation atteignant 140% dans deux prisons, «graves lacunes en matière de...

Explorez...
Ville: 
Pays: 
Organization: 

Ajouter un commentaire

Ça pourrait aussi vous intéresser...