En Grèce, Tsipras renforce sa position en vue du défi des européennes

Athènes - Le Premier ministre grec de gauche Alexis Tsipras a obtenu vendredi soir la confiance du Parlement, qu'il avait sollicitée pour renforcer sa position en vue du triple défi électoral en Grèce : les européennes et les régionales du 26 mai avant les législatives, prévues pour l'automne.

Sans surprise, 153 députés sur les 300 de l'Assemblée ont voté vendredi soir en faveur du gouvernement Tsipras. 

"Ce parlement va progressivement revenir sur les injustices pour les prochaines générations et pour les défavorisés", a lancé vendredi Alexis Tsipras à la tribune du Parlement grec.  

"Le 26 mai, le peuple grec enverra un message à l'élite mais aussi aux arrogants. Nous continuerons à travailler avec dignité, humilité, acharnement et ne rendrons des comptes qu'à la société", a-t-il ajouté à quelques jours des élections européennes et régionales. 

Au pouvoir depuis quatre ans, le dirigeant du parti de gauche Syriza est devancé dans les sondages d'au moins 5% par son principal adversaire Kyriakos Mitsotakis, le leader de la formation...

Ajouter un commentaire