Grèce: première fronde sociale contre le gouvernement Mitsotakis

Le gouvernement grec de Kyriakos Mitsotakis, élu en juillet, affrontait mardi une première fronde contre un projet de loi réformant le marché du travail, avec plusieurs milliers de manifestants dans les rues d'Athènes, et une grève générale paralysant la capitale.

» LIRE AUSSI - Grèce: Alexis Tsipras poussé dehors malgré l'embellie économique

Malgré la pluie automnale, les syndicats du public et du privé ont réussi à mobiliser quelque 7700 personnes -selon la police- autour de la place Syntagma, face au Parlement grec, où un projet de loi controversé était en discussion. Ce texte vise à réformer le marché du travail, notamment en supprimant les conventions collectives et en imposant un seuil minimum (de plus de 50% des présents dans une assemblée générale) pour enclencher une grève.

Pour la première fois depuis l'élection du Premier ministre conservateur Kyriakos Mitsotakis le 7 juillet, l'opposition et les syndicats ont appelé à une grève générale qui paralysait mardi le réseau de bus dans la capitale et perturbait les hôpitaux, les écoles publiques et les tribunaux. Les ferries sont restés amarrés au port du Pirée, mais aussi dans tous...

Explorez...
Ville: 
Pays: 
Organization: 

Ajouter un commentaire