Grèce: au moins 16 migrants meurent dans un naufrage en mer Egée

Un navire des gardes côtes grec à Lesbos, en février 2016

Un navire des gardes côtes grec à Lesbos, en février 2016

Seize personnes se sont noyées et trois étaient portées disparues samedi après un nouveau naufrage de migrants en mer Egée, le plus meurtrier depuis l'accord UE-Turquie conclu il y a deux ans dans le but de tarir les arrivées de réfugiés en Europe en provenance des côtes turques. 

Deux migrants ont par ailleurs péri samedi matin près de la frontière terrestre avec la Turquie, quand la camionnette qui les convoyait s'est renversée en tentant d'échapper à un contrôle, a indiqué la police locale.

Seize corps, dont ceux de six enfants, ont été repêchés au large de l'île d'Agathonissi, dans le sud-est de la mer Égée, selon la radio publique Ert.

La police portuaire a chiffré à trois les disparus, sur la base du récit des seuls rescapés, deux femmes et un homme, qui ont pu gagner la côte. Ils ont été transférés sur l'île proche de Samos, où leurs témoignages sont attendus pour connaître plus de détails sur les victimes et les circonstances du naufrage.

"Nous ne pouvons, ni ne devons nous habituer à ce que des personnes, des enfants, soient perdus en mer Égée", a réagi le ministre grec à la Politique migratoire, Dimitris Vitsas. La solution passe par "l...

Explorez...
Catégorie de l'article: 
Ville: 
Personnes: 

Ajouter un commentaire