Conférence de Genève sur Chypre: les parties vont poursuivre leurs efforts

EPA © IAKOVOS HATZISTAVROU / HANDOUT

EPA © IAKOVOS HATZISTAVROU / HANDOUT

Les dirigeants des deux communautés chypriotes ainsi que les hauts diplomates turcs, grecs et britanniques ont accepté jeudi 12 janvier à Genève de poursuivre leurs efforts afin de parvenir à un accord sur la réunification de Chypre. «Nous sommes très proches d'un règlement», a estimé le nouveau secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, tout en appelant à la patience.

Lire aussi: A l'ouverture d'un sommet crucial, un journaliste raconte la crise de Chypre

«Vous ne pouvez pas attendre des miracles (...) Il va falloir être patient. Nous ne cherchons pas un bricolage rapide, nous cherchons une solution solide et durable pour Chypre», a souligné M. Guterres, qui participait jeudi aux négociations.

Ces dernières, supervisées par l'ONU, avaient commencé lundi entre les dirigeants des communautés chypriotes turque et grecque.

«Conférence historique»

L'île de Chypre est divisée depuis l'échec d'un coup d'Etat visant à rattacher Chypre à «la Grèce des colonels» en 1974 et l'invasion de l'armée turque au nord.

La réunion de jeudi, qualifiée de «conférence historique», car inédite dans son format multilatéral, avait...

Ajouter un commentaire