Grèce : un audit recommande de ne pas payer la dette, jugée «illégale»

Le Premier ministre grec Alexis Tsipras devant le Parlement, le 16 juin 2015 (Photo Louisa Gouliamaki. AFP)

Le Premier ministre grec Alexis Tsipras devant le Parlement, le 16 juin 2015 (Photo Louisa Gouliamaki. AFP)

En pleine angoisse mondiale sur les conséquences d'un possible défaut de paiement d'Athènes, un audit commandé en avril par la présidente du Parlement grec, réalisé par des experts internationaux, conclut ce jeudi que «la Grèce ne devrait pas payer cette dette illégale, illégitime et odieuse».

A lire aussi : La présidente du Parlement grec veut la «vérité» sur la dette

Le rapport, présenté mercredi et ce jeudi au Parlement, détaille la mise en oeuvre des deux plans de sauvetage internationaux, en 2010 et 2012, qui prévoient 240 milliards d'euros de prêts en échange de mesures économiques et sociales qui ont mis la Grèce sur le flanc.

Parmi les experts réunis par la présidente du Parlement hellénique, Zoé Konstantopoulou, beaucoup sont membres du Comité pour l'Annulation de la Dette du Tiers Monde (CADTM), dont le Belge Eric Toussaint, l'un des fondateurs du comité, auteur de nombreux ouvrages sur la dette et la mondialisation.

A lire aussi : Dette grecque : que peut faire Aléxis Tsípras ?

Leurs conclusions sont sans appel. D'abord, la dette grecque peut être considérée comme «illégale» car «les lois européennes et internationales ont...

Explorez...

Ajouter un commentaire

Articles similaires