En Grèce, Tsipras confronté à une nouvelle vague migratoire

Des immigrants sur un garde-côte grec au large du port de Ierapetra, en Crète, novembre 2014.

Des immigrants sur un garde-côte grec au large du port de Ierapetra, en Crète, novembre 2014.

Après une trêve liée aux mauvaises conditions climatiques hivernales, les arrivées de migrants par la mer ont repris en force en Grèce ces dernières semaines. Depuis le début de l'année, 10 507 personnes ont été officiellement recensées par les garde-côtes. « Nous avons de notre coté comptabilisé 12 642 arrivées par la mer », précise une source au ministère chargé de l'immigration. Quel que soit le chiffre réel, il est en tout cas en forte hausse par rapport à 2014 puisque sur l'ensemble de l'année dernière 43 518 migrants étaient arrivés par la mer. « Si l'on continue au rythme actuel nous dépasserons les 100 000 d'ici à décembre, ce qui nous ramènera aux niveaux des années 2010-2011 », affirme un responsable de la police portuaire.

Lire les dernières informations : Au moins 400 migrants disparus dans un naufrage en Méditerranée

De tels mouvements, en regard des centaines de milliers de réfugiés qu'accueillent le Liban, et la Turquie peuvent paraître modestes mais la Grèce est bel et bien débordée car elle ne possède aucune structure d'accueil. « Il y a une véritable situation d'urgence, confirme Ketty Kehayoglou, du...

Explorez...

Ajouter un commentaire