Mikis Theodorakis reçoit le Prix international UNESCO de la Musique 2005

theodorakis

Le Conseil international de la Musique (CIM) et l'UNESCO ont décidé vendredi de décerner le prestigieux Prix international de la Musique 2005 au célèbre compositeur grec, Mikis Theodorakis. Mikis qui célèbre cette année ses 80 ans, a reçu les félicitations du Président de la République, M. Papoulias, du Premier ministre, Costas Caramanlis, ainsi que la visite du président du Parlement, Anna Psarouda-Benaki, qui a annoncé que le Parlement hellénique allait produire la biographie audio du compositeur.

Le prix musical CIM-UNESCO a été institué en 1975 et est destine à récompenser des musiciens et des institutions musicales, dont l'activité a contribué à l'enrichissement et au développement de la musique et qui ont servi la paix et la compréhension internationale. Ce prix est accueilli annuellement à Aix-la-Chapelle, les lauréats sont choisis par le DG de l'UNESCO sur recommandation d'un jury international.

Olivier Messiaen, Iannis Xenakis, Herbert Von Karajan, Yehudi Menuhin font partie notamment des lauréats précédents.

Le représentant de la Grèce à l'UNESCO, l'ambassadeur Georges Anastassopoulos, a fait part de sa satisfaction à l'ANA, indiquant que M. Theodorakis avait été choisi parmi 40 candidats du monde musical international.

Le président de la République, Carolos Papoulias, et le secrétaire d'Etat à la Culture, Petros Tatoulis, qui participaient au Forum régional sur les réseaux culturels en Europe du Sud-Est à Varna (Bulgarie), ont remercié le Directeur Général de l'UNESCO, Koichiro Matsuura, de la distinction décernée par son organisation au compositeur grec, Mikis Theodorakis.

Le Premier ministre et ministre de la Culture, Costas Caramanlis, a adressé vendredi un message de félicitations au compositeur Mikis Theodorakis pour le prix décerné par l'UNESCO. M. Karamanlis a déclaré qu'à une époque où la nécessité de souligner le caractère universel du langage culturel est plus impératif que jamais, la décision du Conseil international de la Musique et de l'UNESCO a un contenu et une symbolique particulière.

M. Caramanlis a également souligné que l'importance de l'oeuvre de Mikis Theodorakis réside dans le fait qu'il a réussi à conjuguer sans concession l'hellénisme authentique et la référence universelle. "La musique et les chansons de notre grand compositeur ont accompagné et accompagnent encore notre vie quotidienne, ainsi que les grands moments non seulement de nos concitoyens, mais aussi des hommes et des peuples du monde", a conclu M. Caramanlis.

De son côté, le Parlement grec est à l'origine, pour les 80 ans du compositeur, de l'édition de sa biographie audio intitulée "Axion Esti" par Georges Malouchos, constituée d'une série d'entretiens diffusée par la station radio "Skai" (40 à 50 CD) et qui devrait paraître à l'automne.

Le président du Parlement, Anna Psarouda-Benaki, qui a rendu visite au compositeur à son domicile, a décrit le compositeur comme "faisant partie du patrimoine national", et ajouté "qu'il est évident que le Parlement doit innover en prenant des initiatives qui conservent notre mémoire historique et font la promotion de notre patrimoine national". Pour sa part, Mikis Theodorakis s'est déclare très ému et déclaré, tout en remerciant Mme Psarouda-Benaki, que cette biographie avait un caractère historique.

Le président du PASOK, Georges Papandreou, a lui aussi adressé un message de félicitations à Mikis Theodorakis, déclarant que ce prix constitue "la confirmation évidente de la contribution de la Grèce et de la culture grecque, ainsi que l'universalité des valeurs exprimées par sa musique, légitimement reconnue sur le plan international".

i-GR/ANA

Total de votes : 0

Ajouter un commentaire