Le point sur l'actualité des voisins de la Grèce

La Conférence Islamique lâche les turcochypriotes. - Valse d'émissaires à Skopje. - Les socialistes devancent le parti de Sali Berisha au premier tour des élections législatives en Albanie. - 56e victime de la grève de la faim en Turquie.

 

Chypre : Malgré les efforts déployés par la Turquie et la communauté turco-musulmane du Nord de Chypre de racheter le vote des pays africains - dénoncés ici-même - les ministres des Affaires étrangères qui participaient à la Conférence Islamique n'ont pas procédé à la reconnaissance d'une République Turque du Nord de Chypre. Ils se sont contentés par une résolution à un soutien minimum des positions turques pour "une égalité politique des deux parties". Dans le communiqué final, qui fait le point des résolutions, il n'est même pas fait mention explicite aux turcochypriotes mais un simple vœux est émis "concernant les minorités musulmanes dans les pays non-membres de l’OCI […] d’améliorer la situation de ces populations, de protéger leurs droits et de préserver leur identité religieuse et culturelle".

 

ARYM : Un calme relatif règne ce week-end sur les différents fronts du conflit slavo-albanais dans l'Ancienne République Yougoslave de Macédoine après les manifestations des albanophones hier à Tetovo, mais deux villages des alentours de Tetovo seraient tombés dans la nuit aux mains de l'UCK qui aurait expulsé les habitants slaves. Une colonne d'aide humanitaire de la Croix Rouge Internationale a été empêchée par les rebelles armés de se rendre à Lipcovo.

Après le passage jeudi à Skopje de Robert Badinter, ex-ministre français de la Justice et avocat réputé, en mission d'expertise juridique, l'autre ancien ministre français, de la Défense, François Léotard est arrivé aussi à Skopje en tant que représentant permanent de l'Union européenne, pour une mission de quatre mois rencontre tour à tour le Président Boris Trajkovski, les membres du gouvernement et les leaders des formations politiques mais sa tâche s'avère difficile après ses récentes déclarations sur la participation des autonomistes albanais "autour de la table du dialogue". Les différentes interventions de la communauté internationale risquent même de se brouiller davantage avec l'arrivée aujourd'hui de l'émissaire des Etats-Unis James Pardew.

Les Etats-Unis ayant gelé les avoir non seulement des membres de l'UCK mais de "tous ceux qui œuvrent à l'encontre des intérêts des Etats-Unis et de l'Otant et empêchent le développement de la démocratie dans la région", alors même que la population commence à se faire à l'idée d'une partition ethnique de l'ARYM avec échange des populations après, idée qui devient "discutable après tout ce qui s'est passé dans le pays", selon le Premier Ministre Ljubco Georgievski .

 

Albanie : Selon les premiers résultats officiels des élections législatives qui se sont déroulées le 24 juin, sur 55 des 100 zones électorales, les socialistes de Fatos Nano arrivent en tête dans 21, et le Parti Démocratique de Sali Berisha dans 10. Un second tour doit avoir lieu dans 22 zones le 8 juillet.

 

Turquie : L'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe a décidé jeudi à Strasbourg de maintenir la Turquie sous "surveillance démocratique". Une gréviste de la faim de 22 ans, membre de l'Organisation de soutien aux familles des détenus politiques, a succombé après 233 jours de grève portant ainsi à 26 les victimes de la nouvelle vague de grèves de la faim et à 56 depuis décembre 2000 et l'opération "Retour à la vie". Le gouvernement turc a fait un petit geste en libérant "pour raison de santé", 34 des prisonniers qui avaient atteint leur 210e jour de grève.

Total de votes : 0

Ajouter un commentaire

Ça pourrait aussi vous intéresser...