L’inquiétant recul de la liberté de la presse en Grèce

« La situation en Grèce est alarmante. Il existe actuellement une volonté sur le plan politique de réduire la liberté de la presse dans le pays », estime Pavol Szalai, responsable du bureau Union européenne-Balkans pour Reporters sans frontières (RSF). Le pays a perdu trente-huit places dans le récent classement international de la liberté de la presse publié par RSF, passant de la 70e place, en 2020, à la 108e. Bon dernier de la classe européenne, il est désormais devancé par la Bulgarie (91e place) et la Hongrie (85e). « La Grèce cumule une série de problèmes sérieux et les autorités ne répondent pas à nos sollicitations ou à celles d'autres organisations de défense des droits de l'homme pour tenter d'y répondre », commente Pavol Szalai.

« Une cabale politique »

En avril 2021, le journaliste d'investigation Giorgos Karaïvaz est assassiné en...

Explorez...

Ajouter un commentaire