Refoulements de migrants: Bruxelles, "extrêmement inquiète", appelle la Grèce et la Croatie à enquêter

Ces informations, dévoilées à la suite d'une enquête de plusieurs médias, dont le magazine allemand 'Der Spiegel', "semblent indiquer qu'il y a une forme de violence orchestrée à nos frontières extérieures", a affirmé la commissaire aux affaires intérieures, Ylva Johasson, en réponse à des questions de presse.

"Certaines de ces informations sont choquantes et entament l'image de l'Union européenne", a ajouté la commissaire suédoise.

Les investigations menées pendant huit mois par des journalistes de sept pays et de huit médias différents concluent à un "système" mené par des "unités spéciales" dissimulant la plupart du temps leur identité en portant des uniformes sans insigne et des cagoules couvrant le visage. Certaines vidéos montrent des passages à tabac de migrants à la frontière croate avant un refoulement en Bosnie-Herzégovine.

Mme Johansson a exigé des États concernés des enquêtes approfondies, ce que la Croatie a déjà annoncé. Elle-même rencontrera jeudi soir à Luxembourg les ministres grec et croate, en marge d'une réunion ministérielle prévue de longue date.

La commissaire n'exclut pas des abus aux subsides européens pour ce genre de patrouilles. Il y a des indications de "preuves convaincantes" à cet égard, et une enquête européenne sera diligentée, a promis la commissaire. Elle rappelle que le nouveau budget pluriannuel de l'UE offre des possibilités de faire respecter les droits fondamentaux.

Explorez...

Ajouter un commentaire