La Grèce achète trois frégates FDI à Naval Group pour 3 milliards d'euros

En attendant l'acquisition de trois corvettes Gowind, Athènes a signé un protocole d'accord en vue d'acheter trois frégates de défense et d'intervention (FDI) à Naval Group pour environ 3 milliards d'euros. Elles seront armées par des missiles Aster 30 et des Exocet MM40 Block 3c.

Emmanuel Macron et le Premier ministre grec Kyriakos Mitsotakis ont signé mardi un protocole d'accord portant sur une prochaine commande par Athènes de trois frégates de défense et d'intervention (FDI) avec trois ans de maintien en condition opérationnelle (MCO) dans le cadre du renforcement du "partenariat stratégique" entre la France et la Grèce. Ces trois frégates FDI, baptisées Belharra, seront construites en France, sur le site de Lorient, pour un montant de 3 milliards d'euros environ. La France et la Grèce se donnent trois mois pour signer un contrat ferme pour ces trois frégates FDI, identiques à celles de la France. Ce qui réduit la facture pour Athènes, qui n'a pas demandé des développements spécifiques.

"Nikólaos Panayotópoulos, ministre de la Défense grec, Pierre Eric Pommellet, président-directeur général de Naval Group et Eric Béranger, président-directeur général de MBDA ont signé le 28 septembre un protocole d'accord (Memorandum of Understanding) pour ouvrir la négociation afin de fournir à la Marine hellénique trois frégates de défense et d'intervention (FDI) et leurs équipements ainsi qu'une frégate supplémentaire en option", ont annoncé les deux groupes dans un communiqué commun.

Cet accord est un "témoignage de confiance et de démonstration de la qualité de l'offre...

Explorez...

Ajouter un commentaire