Migrants, prospection pétrolière: les différends entre la Grèce et la Turquie refont surface

A gauche, des réfugiés à Evros, à la frontière turco-grecque, le mardi 3 mars 2020. A droite, le bateau turc de prospection pétrolière, Yavuz.

A gauche, des réfugiés à Evros, à la frontière turco-grecque, le mardi 3 mars 2020. A droite, le bateau turc de prospection pétrolière, Yavuz.

La Turquie a rouvert la semaine dernière ses restaurants, cafés et parcs et levé les restrictions sur les déplacements interurbains. Selon les autorités, l'épidémie du coronavirus est désormais sous contrôle après avoir fait plus de 4 690 morts et infecté plus de 170 000 personnes dans le pays.

Etouffées depuis trois mois par les opérations de confinement liées à la pandémie de coronavirus, les sources de tensions réapparaissent entre la Grèce et la Turquie tant sur la question migratoire que sur le contrôle des eaux territoriales entre les deux pays.

Le mois dernier, Mevlüt Çavusoglu, le ministre turc des Affaires étrangères, a rallumé la mèche en annonçant la réouverture des frontières, après une période de restriction des déplacements à l'intérieur du territoire, Covid-19 oblige. « Quiconque veut aller en Europe le peut, nous ne l'empêcherons pas » a-t-il prévenu,...

Explorez...

Ajouter un commentaire