Grèce : dix ans après la crise de la dette, le spectre d'une nouvelle récession

Le tourisme, pilier de l'économie grecque, va encaisser de lourdes pertes en 2020. (Crédits : Reuters)

Le tourisme, pilier de l'économie grecque, va encaisser de lourdes pertes en 2020. (Crédits : Reuters)

Dix ans après avoir sombré dans une des pires crises économiques de son histoire, la Grèce s'apprête à replonger dans le calvaire d'une récession profonde au sortir de son confinement.

Bien que moins touchée que ses partenaires européens en pertes humaines dues au nouveau coronavirus, la Grèce "ne va pas faire exception à la récession très profonde prévue mondialement", a averti mardi le Premier ministre grec Kyriakos Mitsotakis.

Alors que le pays tablait sur une croissance de 2,4% pour 2020, le confinement général imposé depuis six semaines pour endiguer la pandémie va entraîner un recul du Produit intérieur brut (PIB) de 10% en 2020, avant une reprise de 5,5% en 2021, selon le Fonds monétaire international.

Le gouvernement grec moins pessimiste

Le FMI, créancier de la Grèce avec l'Union européenne et la Banque centrale européenne, estime en particulier que l'industrie du tourisme, moteur de l'économie grecque avec 12% du PIB, va encaisser des pertes énormes. L'Etat grec seul pourrait perdre entre 8 et 10 milliards d'euros en revenu cette année, selon le Premier ministre.

Toutefois, gouvernement et experts tempèrent. Le ministre des...

Explorez...

Ajouter un commentaire