La Grèce dément l’existence d’un centre de détention secret pour migrants à la frontière turque

La Grèce a démenti mercredi 11 mars des informations du New York Times sur l'existence d'un centre de détention « secret » à la frontière avec la Turquie pour détenir, avant de les expulser, les migrants arrivés sur son territoire. Selon le quotidien américain, « le centre extrajudiciaire est l'une des quelques tactiques que la Grèce utilise pour empêcher une répétition de la crise migratoire de 2015 ».

« Il n'y a pas de centre de détention secret en Grèce », a déclaré mercredi le porte-parole du gouvernement grec, Stelios Petsas. « Tout ce qui concerne la surveillance des frontières, ou impliquant la sécurité, est transparent. La Constitution, le droit grec et les acquis européens sont en vigueur », a-t-il ajouté. « Il n'y a rien de caché », a-t-il encore affirmé. « Si le New York Times est au courant de cela, je ne vois pas comment un centre de détention comme celui-là pourrait rester secret. »

La Commission européenne a appelé mercredi les autorités grecques à « enquêter sur toute allégation de pratiques illégales ou de violences », précisant que la question serait abordée lors d...

Explorez...

Ajouter un commentaire