L'UE pourrait accueillir jusqu'à 1 500 migrants mineurs arrivés en Grèce

Des milliers de migrants se pressent à la frontière entre la Grèce et la Turquie depuis fin février. (Illustration)

Des milliers de migrants se pressent à la frontière entre la Grèce et la Turquie depuis fin février. (Illustration)

Face à une potentielle nouvelle crise migratoire, l'Union européenne pourrait faire un premier geste. Selon ce qu'a indiqué le gouvernement allemand, lundi matin, une coalition de pays « volontaires » de l'UE envisage de prendre en charge jusqu'à 1 500 enfants migrants actuellement bloqués sur les îles grecques par mesure de soutien « humanitaire ».

Cette annonce intervient alors que le chef de l'État turc, Recep Tayyip Erdogan, est attendu lundi à Bruxelles pour des entretiens avec les responsables de l'Union européenne sur la situation des migrants à la frontière turco-grecque. « Sur le plan européen, une négociation se tient ces jours-ci au sujet d'une solution humanitaire avec l'objectif d'organiser la prise en charge de ces enfants dans le cadre d'une "coalition des volontaires" », a souligné le gouvernement allemand dans un communiqué, sans préciser les noms des pays impliqués.

La pression de la gauche allemande

« Nous voulons soutenir la Grèce à faire face à la situation humanitaire difficile de 1 000 à 1 500 enfants se trouvant sur les îles » du pays, ont ajouté les partis de la coalition gouvernementale de la chancelière Angela Merkel,...

Explorez...

Ajouter un commentaire