Migrants: la Grèce et la Turquie mettent l’Union européenne sous pression

Migrants: la Grèce et la Turquie mettent l'Union européenne sous pression

L'accord scellé en 2016 entre l'UE et la Turquie fait l'objet de vives critiques du président Erdogan, mais aussi des autorités grecques, dépassées par l'afflux de migrants dans les îles égéennes.

Par Bénédicte LutaudUne femme tient son bébé dans les bras lors d'une manifestation contre les conditions de détention au camp surpeuplé de Moria, sur l'île grecque de Lesbos, le 1er octobre 2019, deux jours après un incendie meurtrier. ANGELOS TZORTZINIS/AFP

La situation des migrants dans les camps sur les îles grecques est «explosive» et «au bord de la catastrophe», a mis en garde la commissaire aux droits de l'Homme du Conseil de l'Europe Dunja Mijatovic, ce jeudi, au terme d'une visite de cinq jours. «La situation des migrants, y compris les demandeurs d'asile, dans les îles grecques de la mer Egée a empiré de manière dramatique au cours des 12 derniers mois», a-t-elle constaté, en appelant à des «mesures urgentes pour faire face aux conditions épouvantables dans lesquelles vivent des milliers d'êtres humains».

Pour la première fois depuis l'accord de 2016 entre la Turquie et l'Union européenne,...

Explorez...

Ajouter un commentaire