La Grèce n'a pas reçu de demande d'ancrage du pétrolier iranien

La Grèce n'a pas reçu de demande de permission d'ancrage dans un port grec du pétrolier iranien Adrian Dary qui vient de quitter Gibraltar, a assuré mardi le ministre de la Marine marchande. «Il n'y a pas officiellement de demande concernant l'arrivée du tanker iranien dans un port grec», a déclaré Ioannis Plakiotakis à des médias grecs.

» LIRE AUSSI - Pétrolier iranien relâché à Gibraltar: de quoi parle-t-on?

«Nous suivons sa navigation et nous sommes en coopération avec le ministre grec des Affaires étrangères», a-t-il ajouté. Selon une source diplomatique grecque, citée par l'agence semi-officielle Ana, Athènes «est en contact via la voie diplomatique» avec les Etats-Unis, dont «les positions sur l'affaire sont connues et communiquées non seulement en Grèce mais aussi à les tous les pays et ports de la Méditerranée».

Le ministre était interrogé sur des informations du site de suivi du trafic maritime Marine Traffic, selon lequel le pétrolier, qui était immobilisé depuis le 4 juillet au large de Gibraltar, a levé l'ancre dimanche et se trouvait mardi à une centaine de kilomètres au nord-ouest d'Oran (Algérie). Selon le site, le navire...

Explorez...

Ajouter un commentaire