La Turquie et la Grèce cherchent l’apaisement

Arrivé en Turquie mardi 5 février, le premier ministre grec, Alexis Tsipras, s'est rendu au palais présidentiel de Bestepe à Ankara pour un entretien avec le président turc Recep Tayyip Erdogan. La rencontre était placée sous le signe de la détente. Il est devenu urgent d'apaiser la relation entre les deux Etats voisins, membres de l'OTAN, laquelle n'a cessé de se dégrader ces dernières années.

« Notre volonté est de créer un climat de sécurité, de paix et de coopération en mer Egée », a souligné M. Tsipras lors de la conférence de presse commune. « Les problèmes avec la Grèce peuvent être résolus pacifiquement », a renchéri le numéro un turc. Les deux chefs d'Etat n'en étaient pas à leur première entrevue. C'est la troisième visite d'Alexis Tsipras en Turquie, où il était venu en 2016, lors de la mise en place de l'accord passé entre l'Union européenne et Ankara afin de réduire les flux migratoires.

En décembre 2017, Recep Tayyip Erdogan - qui était venu en tant que premier ministre - avait effectué en Grèce la première visite d'un président turc depuis soixante-cinq ans. Il avait alors choqué ses interlocuteurs en réclamant la révision du...

Explorez...

Ajouter un commentaire