Chypre : nouveau round de négociations pour la réunification de l'île

À Nicosie, un mur sépare la zone contrôlée par les chypriotes grecs et la zone contrôlée par les chypriotes turcs. Les habitants se sont accomodés des barricades semblables à celle-ci, faites de barils et de sac de sable, qui bloquent les routes allant du nord de la ville au sud. Crédits photo : Petros Karadjias/AP

À Nicosie, un mur sépare la zone contrôlée par les chypriotes grecs et la zone contrôlée par les chypriotes turcs. Les habitants se sont accomodés des barricades semblables à celle-ci, faites de barils et de sac de sable, qui bloquent les routes allant du nord de la ville au sud. Crédits photo : Petros Karadjias/AP

Dans la station alpine suisse de Crans-Montana, les négociations pour la réunification de l'île méditerranéenne de Chypre ont été relancées ce mercredi de façon «constructive» et dans une «atmosphère positive», selon des représentants de l'ONU. Les enjeux sont de taille, puisqu'il s'agit de régler les dossiers épineux entre les différents participants afin d'enlever tout obstacle à la réunification et de créer un État fédéral composé de deux entités.

Sous tutelle britannique jusqu'en 1960, Chypre a été scindée en deux en 1974 lors d'une intervention militaire turque sur l'île. La Turquie s'est emparée de 33% du territoire, y installant la République turque de Chypre du Nord, uniquement reconnue par Ankara. Chypre est actuellement divisée par une 'ligne verte', contrôlée par les Casques bleus de l'ONU.

Un chemin difficile

Depuis la réouverture des pourparlers par les Nations unies en mai 2015, les nombreuses tentatives de réconciliation se sont soldées par un échec, à l'instar de la réunion de janvier 2017 à Genève. Espen Barth Eide, le médiateur envoyé par l'ONU, avait déclaré à l'issue de cette réunion que «des progrès importants (avaient) été...

Explorez...
Ville: 
Personnes: 

Ajouter un commentaire