Le Parlement grec approuve de nouvelles mesures d'austérité

Le premier ministre grec, Alexis Tsipras, le 18 mai, lors du débat parlementaire sur de nouvelles mesures d'austérité.

Le premier ministre grec, Alexis Tsipras, le 18 mai, lors du débat parlementaire sur de nouvelles mesures d'austérité.

Le Parlement grec a adopté jeudi soir 18 mai de nouvelles mesures d'austérité réclamées par les créanciers, Union européenne (UE) et Fonds monétaire international (FMI). Cette adoption doit permettre le versement d'une nouvelle tranche de prêts internationaux.

Les principaux articles de la loi qui comprennent de nouvelles coupes dans les retraites et des hausses des impôts, ont été approuvés par la faible majorité de la coalition gouvernementale, soit 153 députés du parti de gauche Syriza du premier ministre Alexis Tsipras et du petit parti souverainiste ANEL. Sur 281 députés présents, 128 ont voté contre.

En revanche, une grande majorité des députés de tous les partis, de la droite de la Nouvelle-Démocratie aux communistes du KKE, ont voté en faveur de deux articles de cette loi prévoyant la suppression des avantages fiscaux des députés et la réduction de la TVA pour les équipements agricoles de 24 % à 13 %.

Les 17 députés du parti néonazi Aube dorée étaient absents. Ils avaient été exclus après qu'un de leurs députés a harcelé mardi dans la salle de l'Assemblée un député de droite.

Compensation pour les plus démunis

Quelques heures avant l...

Explorez...
Organization: 
Personnes: 

Ajouter un commentaire