Les créanciers de la Grèce de retour à Athènes

Le ministre grec des finances Euclide Tsakalotos, le 18 janvier 2016.

Le ministre grec des finances Euclide Tsakalotos, le 18 janvier 2016.

Avec trois mois de retard sur le calendrier, les créanciers de la Grèce (Fonds monétaire international, Mécanisme européen de stabilité, Banque centrale européenne, Commission européenne), ont débarqué à Athènes, lundi 18 janvier, pour entamer leur première « revue » du plan d'aide à la Grèce. Les experts ont commencé leur travail d'épluchage des chiffres et des documents grecs. Leurs « chefs de mission » sont attendus dans les jours qui viennent pour négocier directement avec les ministres.

Cette « revue » est une étape obligée dans le cadre du troisième plan d'aide à la Grèce (86 milliards d'euros), débloqué fin août 2015, à l'issue d'un dramatique et rocambolesque bras de fer entre les créanciers du pays et le gouvernement du leader de la gauche radicale Alexis Tsipras. Les enjeux sont conséquents : du succès de la « revue » dépend la poursuite du déblocage des prêts - pour l'instant, un peu moins de 20 milliards d'euros ont été versés -, mais surtout, l'ouverture des négociations sur un allégement de la dette grecque. Celle-ci a atteint 200 % du produit intérieur brut (PIB) du pays.

Au menu de cet audit figure essentiellement le projet de refonte des...

Explorez...
Ville: 
Pays: 
Personnes: 

Ajouter un commentaire