Grèce?: Angela Merkel face à la fronde de ses députés au Bundestag

La chancelière Angela Merkel redoute la division de son parti, mercredi, lors du vote du Bundestag sur le troisième programme d'aide à la Grèce - Odd Andersen/AFP

La chancelière Angela Merkel redoute la division de son parti, mercredi, lors du vote du Bundestag sur le troisième programme d'aide à la Grèce - Odd Andersen/AFP

Le Parlement allemand vote mercredi le plan d'aides à Athènes.

C'est un peu l'heure de gloire pour Klaus-Peter Willsch. Ce mercredi, le député chrétien-démocrate (CDU) allemand votera contre le troisième programme d'aide à la Grèce de 86 milliards d'euros qui sera soumis à l'approbation du Bundestag, 24 heures après la validation sans surprise par le Parlement espagnol. Mais à la différence des dernières fois, ce frondeur ne sera plus isolé. Au contraire, le député de Hesse, qui a voté contre tous les programmes d'aide à la Grèce depuis 2010, est une sorte de pionnier.

Lorsque le Parlement allemand a donné son feu vert aux négociations entre le mécanisme européen de stabilité (MES) et le gouvernement grec , le 17 juillet, 60 députés du groupe CDU-CSU sur 310 se sont prononcés contre le principe même des négociations. Le record pourrait être dépassé ce mercredi. Une claque pour la chancelière Angela Merkel, qui redoute la division de son parti, même si elle peut de toute façon compter sur les voix de son partenaire social-démocrate (SPD).

Klaus-Peter Willsch, lui, est droit dans ses bottes. «?Nous étions trop euphoriques au début de l'Union monétaire<...

Explorez...

Ajouter un commentaire

Ça pourrait aussi vous intéresser...