Sur l'île grecque de Kos, la situation devient explosive face à l'afflux de migrants

L'Italie a Lampedusa, la Grèce a Kos. Depuis des mois, les côtes de cette petite île méditerranéenne accueillent un flux continu de migrants arrivant sur des canots depuis la Turquie, à quelques kilomètres. Et les beaux jours de l'été ont encore augmenté le nombre d'arrivants, déjà extrêmement haut depuis le début de l'année. Mais Kos, encore moins que les autres îles de l'est de la mer Égée, n'a pas les structures d'accueil nécessaires pour gérer ces arrivées. Cette situation fait naître des tensions importantes depuis plusieurs jours entre forces de l'ordre et migrants

D'après le maire de Kos, plus de 7000 migrants se trouvent actuellement sur l'île, qui compte 33.000 habitants. Plus de 500 personnes arriveraient chaque jour, affirme l'élu, principalement des Syriens. Parmi eux, énormément d'enfants, dont certains âgés d'à peine quelques mois. L'afflux concerne l'ensemble des îles de l'est de la mer Égée, où plus de 50.000 arrivées ont été comptabilisées en juillet par le Haut commissariat aux réfugiés (HCR) de l'ONU. Sur la seule semaine dernière, 1900 migrants ont accosté sur l'un de ces territoires. Fuyant leur pays, ils comptent poursuivre leur voyage vers le...

Explorez...

Ajouter un commentaire