Nouveau clash entre la Grèce et ses créanciers

(Crédit: Thanassis STAVRAKIS/AP) Crédits photo : Thanassis Stavrakis/AP

(Crédit: Thanassis STAVRAKIS/AP) Crédits photo : Thanassis Stavrakis/AP

À une semaine d'une nouvelle réunion entre les ministres des Finances de la zone euro, la tension se fait de plus en plus grande entre la Grèce et ses créanciers. Les deux parties ont cessé leurs discussions ce jeudi en évoquant «des différences majeures dans des secteurs essentiels». «Un accord est encore loin», affirme le porte-parole du Fonds monétaire international, Gerry Rice. Le FMI a toutefois précisé qu'il «ne quittait jamais la table des négociations» mais que «la balle était maintenant dans le camp grec». «Une certaine impatience se fait sentir. Je suis un humain, donc je partage ce sentiment», a affirmé ce jeudi matin Jean-Claude Juncker, président de la Commission européenne.

Même son de cloche du côté de la Grèce. «Nous travaillons pour combler les divergences qui subsistent, en particulier sur le plan budgétaire et financier, et afin de parvenir à un accord qui garantisse un redressement de la Grèce avec de la cohésion sociale et une dette publique soutenable», a affirmé le premier ministre Alexis Tsipras après son entretien qui a eu lieu cet après-midi. Un diplomate européen aurait même déclaré que cette rencontre était «la dernière tentative pour...

Explorez...

Ajouter un commentaire