La question grecque s'invite au G7 Finances

La question grecque s'invite au G7 Finances

La question grecque s'invite au G7 Finances

Les Etats-Unis appellent les Européens à faire preuve de flexibilité.
Des divergences persistent au G7 pour renforcer la croissance.

La situation conjoncturelle mondiale et la coopération fiscale devaient être les thèmes majeurs de la réunion, jeudi et vendredi à Dresde, des ministres des Finances et des gouverneurs de banques centrales du G7 que l'Allemagne préside cette année. Mais l'avenir de la Grèce au sein de la zone euro devrait s'inviter dans les discussions des grands argentiers. « Ce serait effectivement illusoire de penser que nous n'allons pas parler de cela aussi, que nos collègues des Etats-Unis, du Canada, du Japon ne vont pas nous demander : "Alors qu'est-ce-qui se passe ?" », avait admis, dimanche, le ministre des Finances allemand, Wolfgang Schäuble.

Mercredi, le secrétaire au Trésor américain, Jack Lew, a d'ailleurs averti ses partenaires européens contre une sortie, même accidentelle de la Grèce de l'euro. « Le défi pour les Européens, les institutions politiques et économiques - le FMI - consiste à faire montre de la flexibilité suffisante », a-t-il dit, appelant chaque partie à faire des compromis. Berlin a cependant...

Explorez...

Ajouter un commentaire

Ça pourrait aussi vous intéresser...