« L'Etat grec dispose encore d'un matelas de 87 milliards d'actifs »

C hristopher Dembik, analyste financier chez Saxo Banque - DR

C hristopher Dembik, analyste financier chez Saxo Banque - DR

La Grèce a honoré jusqu'ici tous ses rendez-vous financiers. Peut-elle tenir encore longtemps ?

La prochaine grosse échéance pour la Grèce c'est le 20 juillet. Ce jour-là, elle devra rembourser 3,5 milliards d'euros à la Banque centrale européenne. A mon avis, s'il n'y a pas d'accord avec les Européens, elle devrait faire défaut partiellement sur sa dette à cette date. D'ici là, elle a les moyens de tenir financièrement. Elle a exigé des entités publiques de pouvoir utiliser leurs réserves financières. Et surtout, l'Etat grec dispose de 87 milliards d'euros d'actifs financiers sous forme de participations dans les entreprises et les banques grecques. Les dernières évaluations remontent cependant à septembre 2014 et depuis leur valeur s'est dépréciée.

Si la Grèce faisait défaut, il semble qu'elle ne sortirait pas pour autant automatiquement de l'euro ?

Non, si la BCE maintient son programme de financement d'urgence, appelé « ELA », il n'y a pas d'automaticité à la sortie de la Grèce de la zone euro. En agissant ainsi la BCE maintiendrait la cohésion de l'Union monétaire. Mais cette situation ne pourrait être que temporaire, le temps que les...

Explorez...
Pays: 

Ajouter un commentaire