Cinq caractéristiques de Yanis Varoufakis, le nouveau ministre des Finances grec

Le nouveau ministre des Finances du gouvernement de Alexis Tsipras a beaucoup fait parler de lui dans les médias. Le cinquantenaire, dans l'air du temps, tenue décontractée et blog à son nom, veut lutter contre la politique d'austérité de l'Union européenne.

Globe-trotteur dans l'âme

Yanis Varoufakis a longuement voyagé, en enseignant des Etats-Unis à l'Australie en passant par le Grande-Bretagne.

C'est chez les Britanniques qu'il a obtenu son doctorat en économie et a enseigné à l'Université de Cambridge. En 1989, il quitte l'Angleterre pour l'Australie où il a été recruté pas une université «  de droite, dans le but d'évincer un autre candidat dont le mentor passait pour un dangereux gauchiste », raconte-t-il sur son blog. Cependant la vraie raison est bien évidemment pour «  s'échapper  » de l'Angleterre libérale : Margaret Thatcher venait d'être réélue pour la troisième fois, «  c'en était trop  ».

En 2000, Yanis Varoufakis rejoint sa Grèce natale pour enseigner l'économie dans une université à Athènes. Il est également devenu le conseiller de Georges Papandréou. Depuis 2013, le ministre des finances enseignait...

Explorez...

Ajouter un commentaire