Bakoyannis à New York : rencontres avec Condoleezza Rice et l'émigration grecque

bakoyannis rice

Le ministre des Affaires étrangères, Dora Bakoyannis, s'est entretenue jeudi avec son homologue américain, Condoleezza Rice, de tous les dossiers d'intérêt grec et international, notamment les questions de l'appellation de la FYROM, les relations gréco-turques, Chypre, ainsi que des questions régionales, comme la situation au Caucase, les relations UE-Russie et le Proche-Orient.

Mme Bakoyannis a déclaré avoir eu l'occasion de présenter analytiquement à Mme Rice la question chypriote, ainsi que de faire part de la grande importance accordée par la Grèce au succès des concertations intercommunautaires et du soutien d'Athènes au leader chypriote-grec.

De son côté, Mme Rice a insisté sur l'intérêt des Etats-Unis de voir la FYROM adhérer rapidement à l'OTAN et exprimé l'espoir qu'une solution acceptée mutuellement sera trouvée prochainement dans la question de l'appellation de la FYROM. "Nous voulons voir cette question résolue le plus rapidement possible et nous tentons d'aider à trouver une solution qui soit acceptée par les deux parties", a affirmé Mme Rice.

La ministre grecque des Affaires étrangères se trouve à New York à l'occasion de la 63e Assemblée générale de l'ONU et en marge de laquelle le secrétaire d'Etat américain, Condoleezza Rice, a offert un déjeuner de travail offert aux personnalités féminines du monde entier.

Mme Bakoyannis a poursuivi jeudi ses contacts à New York avec le maire de la ville, Michael Bloomberg, tandis qu'elle a clôturé son séjour par une rencontre à Manhattan avec l'importante communauté grecque de la mégalopole américaine.

"Nous sommes décidés à faire face aux problèmes et à aller de l'avant tous ensemble car, dans cet environnement difficile, la Grèce traverse une période de changements et de réformes", a affirmé le ministre des Affaires étrangères, Dora Bakoyannis, dans un discours prononcé à une réunion de la communauté grecque d'Amérique.

Elle a encore souligné que la politique étrangère de la Grèce est exercée avec extraversion et confiance nationale alors que la Grèce et les Etats-Unis sont unis par des liens étroits, de longue date et stratégiques.

Le ministre des AE a également évoqué le droit de vote des Grecs de la Diaspora soulignant que le gouvernement s'est engagé à garantir aux Grecs de la Diaspora la possibilité de participer aux élections nationales depuis le lieu où ils résident et déplorant que "malheureusement, l'opposition en Grèce évite de prendre toute initiative dans ce secteur".

Enfin, elle a indiqué que la présence de l'Hellénisme de la Diaspora dans les pays étrangers constitue un avantage très important, citant notamment le Conseil mondial de la Diaspora (SAE) qui a été réorganisé, et son rôle institutionnel a été garanti tandis que ses champs d'action ont été élargis.

i-GR/ANA-MPA

Total de votes : 0

Ajouter un commentaire