La révélation par quatre d'Olivier Delorme

Il n'y a pas trop à chercher pour voir que la Grèce est présente un peu sur tous les présentoirs du Salon du livre de Paris qui ferme aujourd'hui ses portes : guides de voyage, ouvrages savants sur l'histoire, romans ou livres pour enfants ; avec plus de 3.000 titres en ligne la Boutique iNFO-GRECE vous a déjà habitués à la diversité des liens de l'édition française avec la Grèce. Mais il en est qui ne le crient pas toujours fort sur la couverture. Ainsi va-t-il du dernier ouvrage d'Olivier Delorme La Quatrième Révélation que l'on pouvait découvrir au détour des allées du Salon, dans le carré hébergeant les petits éditeurs. Mais "petit éditeur" n'est pas forcement synonyme de "petit roman".


Revêtu de la robe du juge parisien et caché sous le pseudo de Paul, l'auteur arpente les routes grecques pour un plaidoyer contre l'intolérance religieuse pour donner en final un époustouflant polar politico-religieux. "A côté de La Quatrième Révélation, Da Vinci Code ferait figure de bluette mal ficelée", écrivait en début d'année le quotidien économique français Les Echos dans sa rubrique littéraire.

Mêlant intégrisme catholique et corruption politique et financière, Olivier Delorme arrive à faire monter le suspense autour de la vie de Paul, l'apôtre ! Les clés du mystère et de la révélation du secret, bien cachés et encodés dans un monastère grec.

Même nos amis Turcs ont compris, bien avant le Salon du livre, que nous avons affaire à un grand roman, à l'exemple du journal Hürriyet qui, partant de la liberté critique que La Quatrième Révélation s'offre envers le christianisme, ils en font un exemple de la tolérance européenne, dont le degré est impensable dans les pays musulmans.


La réputation du livre est arrivée jusqu'en Turquie où la presse en a fait l'exemple de tolérance européenne… à ne pas imiter !
"Nous débattons actuellement autour de la liberté d’expression, car nous avons condamné Orhan Pamuk parce qu’il « insultait l'identité turque »", écrit le quotidien turc, dont le journaliste avoue volontiers ne pas vouloir se mouiller sur le vrai ou le faux du sujet… et préfère pour cela les chemins détournés de La Quatrième Révélation pour on ne sait si c'est pour plaider pour davantage de liberté d'expression ou son contraire : "il paraît que les Européens ne le comprennent pas…", poursuit le journaliste turc, "et nous ne comprenons pas que les Européens ne nous comprennent pas… Notre compréhension mutuelle est et sera difficile. Regardez jusqu’où ils ont repoussé la barrière de la tolérance et la critique de soi. D’abord Da Vinci Code, et maintenant La Quatrième Révélation… Si on publiait, ne serait-ce que le dixième de tels propos chez nous, la terre en tremblerait !"

Mais laissons les Turcs à leurs craintes et illusions et occupons-nous en des nôtres. Si le livre d'Olivier Delorme, sorti en septembre dernier, en est déjà à son troisième tirage, ce n'est que grâce au bouche à oreille, tant la symbolique homosexuelle qui sert de cryptage à l'énigme de la trame dramatique a servi pour rejeter le roman dans le ghetto du "roman gay". De son côté, la communauté homosexuelle avide d'avoir un livre "culte" qui circule sous le manteau, n'a pas arrangé les choses. Petit à petit, le livre a réussi à quitter le ghetto et à gagner les vitrines des grandes librairies.

A iNFO-GRECE nous avions déjà pointé le risque qu'Olivier Delorme prenait que son militantisme homosexuel nuisse à terme à la lisibilité de son immense talent littéraire. Car, nous n'avons pas attendu La Quatrième Révélation pour vous révéler cet auteur, pas seulement passionné de la Grèce mais aussi fin connaisseur de son histoire récente. C'était avec l'une de toutes premières interviews du site, en août 2002, à l'occasion de la sortie du Plongeon, deuxième roman de l'auteur, qu'iNFO-GRECE révélait au public français la personnalité et l'œuvre, à l'époque, débutante d'Olivier Delorme. L'élément religieux, nous en parlions déjà. Quatre ans plus tard, la quatrième révélation est là. Au quatrième roman, on peut parler de confirmation de l'auteur. Quatre romans et autant d'évasions dans les... huis clos grecs : le maquis de la Résistance grecque, une petite île dans le Dodécanèse, Chypre, aujourd'hui un monastère, bien sûr, en Grèce.

i-GR

Notes complémentaires: 

  • Prochaines signatures de Quatrième Révélation:
    - Mardi 22/03 de 17 à 18h00, Salon du livre sur le stand Languedoc-Roussillon (H160)
    - du 31 mars (après-midi) au 2 avril à L'escale du livre de Bordeaux (stand des éditeurs du Languedoc les 31 et 1er; stand de la librairie La Mauvaise Réputation le 2)
    - le 13 mai au forum de la Fnac de Chartres 
    - les 19, 20 et 21 mai à La Comédie du livre de Montpellier, sur le stand de la librairie Sauramps (conférence débat autour de La Quatrième Révélation le 19 à 18h30 à la salle Pétrarque)
    - à Nice, librairie Massena (55 rue Gioffredo) le samedi 10 juin après-midi
    - Les 26 et 27 août au salon du livre de Collioure
  • Les livres d'Oliver Delorme à la Boutique iNFO-GRECE
  • Olivier Delorme : plongeon dans le Dodécanèse, l'interview iNFO-GRECE
Total de votes : 0

Ajouter un commentaire

Ça pourrait aussi vous intéresser...