Prix littéraires de l'Etat grec

stergiopoulos

La cérémonie de distribution des prix littéraires a eu lieu hier soir, mardi 15, au Musée Byzantin en présence du Premier ministre et ministre de la Culture Costas Caramanlis. "Si le champ du politique est le champ du possible, alors l'art et notamment la littérature concerne l'élargissement de ce champ", a dit dans son allocution M. Caramanlis, avant de remettre le grand prix à Costas Stergiopoulos.

Costas Stergiopoulos est né à Athènes en 1926. Dans sa jeunesse il a suivi les déménagements familiaux à Andros, Athènes et Thessalonique. Il a étudié la littérature à l'Université d'Athènes et est docteur de l'Université de Thessalonique. Il a enseigné aux Université d'Athènes et de Ioannina. Il se manifeste dans les lettres grecques pour la première fois en 1943 par des textes publiés dans le magazine Nea Estia et publie sa première collection de poèmes en 1949. En 1961 il reçoit le 2e prix d'Etat de poésie, en 1974 le prix d'Etat d'Essai-Critique et en 1993 le 1er prix d'Etat de poésie. Il a aussi été président de l'Association des écrivains grecs. Parmi ses derniers ouvrages : Κλειστή ζωή (Vie close, roman), Ο ήλιος του μεσονυχτιού (Soleil de minuit, poèmes), Ο μαέστρος ήταν φάλτσος et Παλίρροια.

Les autres prix ont été décernées à:

Poésie : à Antonis Fostieris pour Πολύτιμη λήθη (Oubli précieux)
Roman : Vassilis Alexakis pour Οι ξένες λέξεις (Les mots étrangers)
Nouvelle : Achilleas Kyriakidis pour Τεχνιτές αναπνοές(Respirations artificielles)
Essai – Critique : Alexis Ziras pour Ένας γραικός στα ξένα: αναγνώσεις άλλων λογοτεχνών (Un Grec à l'étranger : lectures d'autres romanciers)
Chroniques – Témoignages : Tassoula Vervenioti pour Διπλό βιβλίο: η αφήγηση της Σταματίας Μπαρμπάτση (Livre double : le récit de Statia Batbatsi).
Traduction en grec : Thomas Skassis pour la traduction du Tram de Claude Simon
Traduction d'une œuvre grecque en langue étrangère : Jorg Schafer pour la traduction des Poèmes de Kavafis

Le Comité des prix littéraires était présidé par le Président de l'Université d'Athènes Giorgos Babiniotis et celui des prix de la Traduction par l'académicien Constantinos Svolopoulos. A la cérémonie assistaient également le ministre adjoint à la Culture Fani Palli-Petralia et le ministre délégué à la Culture Petros Tatoulis.

Total de votes : 0

Ajouter un commentaire