Large consensus sur la personne du futur Président de Grèce, Carolos Papoulias

papoulias ioannina

Une personnalité "avec une longue carrière politique, de l'expérience et un prestige international", a dit le porte-parole du gouvernement et ministre d'Etat, Theodoros Roussopoulos, commentant la candidature de Carolos Papoulias à la présidence de la République proposée dimanche soir par le Premier ministre, Costas Caramanlis. Du côté de l'opposition, Giorgos Papandreou, le président du PASOK des rangs du quel provient M. Papoulias, a qualifié ce choix du gouvernement d'exceptionnelle.

M. Roussopoulos s'est félicité que cette candidature "est conforme à l'esprit de la Constitution", car il s'agit d'une personnalité "avec une longue carrière politique, de l'expérience et un prestige international". M. Papoulias est "détaché des engagements partisans", puisqu'il n'est pas actuellement député, a-t-il noté également, soulignant que le parcours de M. Papoulias a montré "ses capacités de concertation avec tous et qu'il sait unir et composer" et qu'il servira donc la présidence de la République en "continuant l'oeuvre importante" de son prédécesseur, ajoutant par ailleurs que le gouvernement a fait "un choix juste et sage qui constitue un pas en avant décisif vers la consolidation du consensus et de l'entente sur les grands questions qui intéressent tous les Grecs".

"Le gouvernement avait dit dès le début que la question de l'élection du Président de la République ne donnerait pas lieu a des choix correspondants à des intérêts partisans", a rappelé M. Roussopoulos, soulignant que le gouvernement vient de montrer "son respect pour les institutions et sa constance (entre paroles et actes) et que la Nouvelle Democratie est une force qui unit les Grecs, une force de changement, de sécurité et de confiance".

A Nicosie, aussi, le gouvernement chypriote a exprimé lundi son estime en la personnalité de Carolos Papoulias avec le porte-parole du gouvernement chypriote, Kypros Chryssostomidis, déclarant que M. Papoulias est particulièrement apprécié à Chypre.

Papandreou : "un choix exceptionnel"

Le président du PASOK, Georges Papandréou, a qualifié "d'exceptionnelle" la candidature de Carolos Papoulias à la présidence de la République, commentant l'allocution télévisée du Premier ministre, Costas Caramanlis, quelques minutes plus tôt dimanche soir.

"M. Papoulias", a déclaré le chef du principal parti de l'opposition, "à toutes les caractéristiques que j'ai décrites", soulignant en particulier qu'il a servi la République avec un sens aigu des responsabilités, qu'il jouit d'un prestige international pour représenter la Grèce et peut exprimer l'unité des Grecs et agir dans le cadre de la Constitution.

"M. Papoulias sera le continuateur de valeur de Costis Stephanopoulos qui a fait honneur à cette fonction", a conclu M. Papandréou.

Les réactions de la gauche communiste

Le KKE (communiste), dans son communiqué du Bureau de presse, a mis en garde les travailleurs d'entendre les déclarations sur le consensus et l'entente de ceux - la ND (conservateur, gouvernement) et le PASOK (socialiste, opposition) - qui mettent en place des politiques antipopulaires, rappelant une nouvelle fois que la situation ne pourra changer que si les travailleurs s'unissent pour lutter contre ces politiques.

Pour sa part, c'est sur un "sans commentaire" que Synaspismos (gauche radicale) a pris position sur la proposition du gouvernement, estimant selon des cadres du parti que l'élection de M. Papoulias s'intègre dans le cadre des jeux du bipartisme. Synaspismos prendra officiellement position dans les jours qui suivent, la soirée de dimanche étant le dernier jour de son congrès et consacrée à l'élection de son propre président et à la nouvelle composition du Comite central politique.

i-GR/ANA

Total de votes : 0

Ajouter un commentaire