Les auteurs grecs lus dans 40 langues !

Si la Grèce est à l'honneur cette année, le livre grec n'a pas attendu 2004 pour traverser les frontières. En revanche, c'est l'occasion de faire le point sur sa présence internationale. Alors qu'à l'approche des Jeux Olympiques, des milliers de journalistes du monde entier ont envahi les rues d'Athènes, c'était une excellente opportunité de présenter l'étude du québécois Jacques Bouchard sur l'état de la traduction des auteurs grecs dans le monde.


Entre inaugurations de chantiers olympiques et entraînements des athlètes, certains donc des journalistes étrangers se sont accordé une pause mardi après-midi au centre de presse Zappeion, en se laissant bercer par la douce voix du professeur québécois Jacques Bouchard, qui présentait pour la première fois un panorama des oeuvres grecques traduites ces dix dernières années. La littérature grecque, on y apprenait, est traduite en plus de 40 langues !

Konstantin Cavafys et Nikos Kazantzakis détiennent peut-être les records de traduction mais les auteurs contemporains ne sont pas en reste. L'on découvre ainsi que Andréas Staïkos (traduit en 20 langues), Apostolos Doxiadis (en 17 langues) ou encore Vassilis vassilikos, Réa Galanaki ou Menis Koumandaréas (tous traduit en plus de 10 dix langues) sont très appréciés.

Caractéristique du fait que les lettres grecques continuent d'intéresser le monde, et même les pays émergeants, est le fait que des éditeurs Coréens viennent d'acheter les droits de 15 livres grecs de littérature pour enfant !

L'enquête dirigée et présentée par le professeur Bouchard est le résultat d'une collaboration entre le Centre National du livre Grec, EKEBI, et le centre européen de traduction EKEMEL.


Parmi l'auditoire, au premier plan,
un regard attentif et concerné, celui de Catherine Velissaris, nouvelle
directrice du Centre du Livre grec.
Anglais, albanais, arménien, basque, bulgare, français, allemand, géorgien, danois, hébreu, estonien, japonais, indonésien, iranien, espagnol, italien, catalan, chinois, coréen, croate, letton, lithuanien, luxembourgeois, norvégien, hollandais, hongrois, ukrainien, polonais, portugais, roumain, russe, serbe, serbo-croate, slovaque, suédois, thaïlandais, turc, tchèque, finlandais sont les langues répertoriées par ordre alphabétique où des livres grecs ont été traduits ; "pour le moment et ce n'est qu'un début", nous dit Catherine Velissaris, qui vient de prendre la direction du EKEBI il y a un peu plus d'un mois, expliquant que "les informations [de l'étude] ne sont pas exhaustives mais il s'agit là d'un point de départ d'une recherche approfondie qui sera continuellement enrichie et renouvelée."

i-GR/Alexia Kefalas

Total de votes : 0

Ajouter un commentaire

Ça pourrait aussi vous intéresser...