Les bureaux de Panagiotis Fassoulas attaqués à la grenade

fassoulas01

Le jeune député du Pasok, ancien basketteur et Président de l'association des Champions olympiques grecs, Panagiotis Fassoulas, n'est visiblement pas du goût des extrémistes de la gauche grecque. Après avoir été pris à partie par les jeunes gauchistes grecs opposés à la campagne pour le bénévolat aux Jeux Olympiques de 2004 lors de son récent passage à Paris (voir interview iNFO-GRECE ci-dessous), ses bureaux au Pirée ont été attaqués cet après-midi, lundi 17 juin, à la grenade à main.

Panagiotis Fassoulas ne se trouvait pas dans les lieux au moment de l'explosion. Seuls des dégâts matériels ont été constatés à l'entrée du bureau. Ses bureaux sont situés au troisième étage de l'immeuble, ce qui veut dire que les auteurs ont pu repartir tranquillement.

L'attentat a été revendiqué par téléphone au journal Eleftherotypia par le groupuscule Laïki Antistasi (Résistance populaire).

"Je suis surpris par cette attaque terroriste. Je ne pensais jamais qu'en tant que député, je serais une cible", a commenté M. Fassoulas.

Mais vu la violence (verbale) avec laquelle il avait été accueilli à Paris où il venait promouvoir l'esprit olympique du volontariat, il ne serait pas étonnant que l'attentat soit en rapport avec ses activités olympiques plus qu'avec ses activités politiques.

L'ensemble des partis politiques a condamné l'attentat.

Total de votes : 0

Ajouter un commentaire