Retraites : après la deuxième grève générale, le gouvernement espère la fin des mobilisations.

Même si la manifestation organisée hier par les syndicats à Athènes a moins mobilisé que la précédente, la grève générale en protestation contre le projet de reforme du système des retraites a été très largement suivie, atteignant un taux de participation de 100% dans les entreprises du secteur public et 80% dans l'industrie. Des nouveaux secteurs, du commerce et de l'artisanat, ainsi que les chauffeurs de taxi et le secteur hospitalier ont rejoint le front des grévistes.


Le gouvernement espère que cette deuxième journée, après celle du 26 avril, marquera la fin de la protestation et appelle les syndicats au dialogue. Début de la semaine prochaine, le ministre du travail, M. Giannitsis, devrait convoquer les partenaires sociaux, mais le porte-parole du gouvernement a annoncé que le gouvernement veut un dialogue sans conditions préalables rappelant que le Premier ministre s'est publiquement engagé sur le soutient de l'Etat aux caisses d'assurances.

Cependant, dans leur communiqué, les deux principaux syndicats, GSEE (privé) et ADEDY (fonctionnaires), demandent le maintient des 35 annuités de cotisation sans limite d'âge, le financement tripartite (salariés-entreprise-Etat) et pose comme condition de participation au dialogue le maintient du caractère public et universel du système actuel des retraites.

Total de votes : 0

Ajouter un commentaire